Informations sur la supraclusion

supraclusionSi votre dentiste ou votre orthodontiste vous signale la présence d’une supraclusion, cela signifie que le recouvrement des incisives inférieures par les incisives supérieures est trop important. Autrement dit, les dents du dessus « cachent » celles du bas, c’est pourquoi on parle aussi de recouvrement dentaire.

La supraclusion se manifeste par un recouvrement trop important des incisives inférieures par les incisives supérieures. Les dents du dessus « cachent »les dents du bas. Ce trouble est fréquent et est aisément traitable grâce aux nouvelles techniques d’orthodontie.

Grace aux nouvelles techniques d’orthodontie, le traitement est facilité. Il n’est plus nécessaire de porter des « casques » externes  et il est très rare d’extraire des dents. Le port de brackets (les « bagues ») permet de résoudre le problème chez l’enfant et l’adulte.

Les causes de la supraclusion

Ces malpositions dentaires sont principalement dues à un défaut de croissance. En effet, celles-ci apparaissent surtout chez les sujets présentant une forte poussée linguale sur les incisives maxillaires provoquant ainsi un décalage squelettique important entre le haut et le bas. Les dents du haut sont alors très en avant. Dans le cas de la supraclusion, les incisives du haut poussent plus vite que celles du bas et bloquent la croissance osseuse de la mandibule d’où le décalage et le recouvrement dentaire. Dans les cas les plus graves, la partie inférieure du visage se trouve réduit par rapport à la partie supérieure. Malheureusement, la supraclusion provoque différents symptômes qui peuvent s’aggraver avec l’âge.

Les conséquences de la supraclusion

Selon les patients présentant une supraclusion incisive, on remarque qu’en plus d’avoir les « dents en avant », ceux-ci ont les incisives du bas qui viennent percuter la mâchoire du haut à différents niveaux. Si c’est au niveau des dents maxillaires, cela provoque une usure prématurée des incisives mandibulaires ; si c’est au niveau du palais,  c’est la « morsure palatine » et cela génère des blessures et des douleurs au niveau de la muqueuse du palais. De plus, le blocage occasionné par les incisives maxillaires augmente le risque de douleur au niveau de l’articulation de la mâchoire.

Les traitements orthodontiques de la supraclusion

Si la supraclusion est dépistée suffisamment tôt chez l’enfant, le traitement préconisé sera effectué en deux phases. La première consistera en un traitement d’orthodontie précoce vers l’âge de 7-9 ans lorsque les incisives définitives seront évoluées et permettra de « décroiser » les incisives pour favoriser la croissance de l’enfant et simplifier la deuxième phase qui interviendra en denture définitive vers 12-14 ans (traitement moins long, pas d’extractions de prémolaires, croissance favorisée,…). De plus, ce type de traitement orthodontique en deux phases réduit considérablement le risque de récidive post-thérapeutique.

Chez l’adulte, lorsque la supraclusion est trop importante, il peut être proposé une chirurgie orthognathique en complément du traitement orthodontique.

En fonction de l’importance de la supraclusion, il pourra vous être proposé différents types d’appareil orthodontique : multibague esthétique, technique linguale, gouttières thermoformées type Invisalign,… Seul votre orthodontiste pourra vous conseiller sur la conduite à tenir.

Posez votre question

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs requis sont marqués d'une *.

    1. Bonjour,
      Pour le traitement d’une supraclusion, toutes les techniques orthodontiques sont susceptibles de convenir : gouttières Invisalign, technique linguale, technique avec boîtiers collés en vestibulaires.
      La plus part du temps, un traitement « multibague » ou par gouttières invisibles suffit mais il faut d’abord vérifier qu’il n’y ait pas d’autre pathologie associée.
      Bien cordialement.