Informations sur l’encombrement ou chevauchement dentaire

encombrement dentaire

L’encombrement dentaire ou « chevauchement » dentaire est la première raison évoquée par le patient qui prend rendez-vous chez l’orthodontiste. C’est une des malocclusions les plus courantes en orthodontie. Le manque d’espace sur l’arcade dentaire ou la taille des dents définitives qui sont plus grosses que les dents de lait provoque les chevauchements de dents. En effet, l’encombrement dentaire est devenu le « défaut » qui se remarque dans une population qui a majoritairement bénéficié d’orthodontie à l’adolescence. Si la demande du patient de traiter un encombrement dentaire peut sembler être une démarche purement esthétique, il n’en est rien. Généralement, l’encombrement dentaire est provoqué par un déficit de croissance squelettique et des mâchoires trop étroites pour recevoir les dents permanentes.

Lorsque les dents sont mal positionnées, avoir une bonne hygiène dentaire devient difficile. Cela favorise l’apparition des caries, la rétention de la plaque dentaire, les maladies de gencives, la mauvaise haleine et rend le sourire inesthétique. L’encombrement dentaire est souvent lié à d’autres anomalies.  Cela est évalué au moment du bilan orthodontique au cours duquel l’orthodontiste étudie la situation globale de la dentition afin de corriger l’ensemble des anomalies associées.

 

Les différents cas d’encombrement dentaire

chevauchement dentaire

Chez le jeune enfant, le contrôle radiologique permettra à l’orthodontiste de vérifier la bonne orientation des dents définitives. Un traitement en deux phases peut alors être envisagé afin de faciliter l’éruption de celles-ci. Le plus souvent, chez les jeunes enfants, les incisives définitives manquent de place au moment de faire leur éruption car leur largeur est plus importante que celle des dents de lait préalablement tombées. Les dents poussent souvent en biais ou les unes sur les autres.

C’est l’encombrement dentaire le plus fréquent à cet âge. Plus tard, à l’adolescence, les canines étant les dernières dents antérieures à arriver sur l’arcade dentaire, si la canine de lait est tombée trop tôt et que l’espace receveur des canines définitives s’est refermé, ce dernier n’est pas suffisant pour les accueillir et elles sont obligées de sortir au-dessus ou derrière les autres dents. Cet encombrement dentaire donne un effet de « crocs » à la dentition du patient.

A l’âge adulte, l’encombrement dentaire peut être simplement provoqué par la poussée des dents de sagesse qui induit un encombrement dentaire là où il n’y en avait pas. Cependant, chez l’adulte, dans certains cas, un traitement de compromis d’alignement dentaire pourra être prévu si les anomalies associées ne sont pas trop importantes.

Les nouvelles techniques thérapeutiques d’orthodontie mises en œuvre dans ce genre d’anomalies facilitent le traitement. La plupart du temps, il n’est pas nécessaire d’extraire de dents définitives.

Les conséquences de l’encombrement dentaire

L’encombrement dentaire provoque bien souvent chez les patients une difficulté supplémentaire au moment du brossage. Les dents sont serrées les unes contre les autres et/ou les unes devant les autres et avoir une bonne hygiène dentaire s’avère problématique.

En conséquence, l’encombrement dentaire se retrouve bien souvent à l’origine de caries, de déchaussements dentaires (perte de hauteur de gencive) et de mauvaise haleine. Les dents inférieures s’emboîtant difficilement avec les dents supérieures, on peut également être confronté à des problèmes masticatoires.

L’encombrement dentaire n’est pas anodin, il convient donc d’en parler à votre orthodontiste à Lyon-Villeurbanne.

Posez votre question

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs requis sont marqués d'une *.